Formation : Améliorer sa vitesse de chargement

Out of Stock
ameliorer-vitesse-chargement

Formation : Améliorer sa vitesse de chargement

475,00 HT

Produit épuisé

Description du produit

Améliorer la vitesse de son site web est une envie de tous les jours pour tous ceux qui génèrent des revenus ou souhaitent provoquer de l’engagement sur leurs pages.

Pourquoi faire une formation "Améliorer sa vitesse de chargement" ?

La problématique nous fascine depuis toujours par son aspect challenging : obtenir des pages rapides, cela passe par un procédé itératif d’essais et d’erreurs, jusqu’à trouver les bons réglages, les meilleures technologies, celles qui sont les plus adaptées à certains cas de figures. C’est un challenge d’autant plus difficile à relever qu’il faut prendre en compte l’ensemble de la chaine de production web : graphisme, développement front-end, développement back-end, bases de données, serveur web, hardware, etc.

C’est pourquoi nous avons décidé d’ouvrir la formation "Améliorer sa vitesse de chargement", une formation uniquement consacrée à l’optimisation du temps de chargement des pages web, en abordant toutes les problématiques : bonnes pratiques front-end, choix du serveur et serveur web, optimisations, amélioration du back-end. Tout ceci avec une seule optique en tête : améliorer le temps de réponse initiale du serveur (Time To First Byte) et le délai de chargement avant que l’interaction avec la page web soit possible .

C’est sans doute cet aspect « difficile » de prime abord et le manque de temps à disposition qui pousse de nombreux propriétaires de sites web à reporter les optimisations de vitesse de chargement à « plus tard ». Mais maintenant il est temps ! On parvient avec seulement quelques optimisations à faire progresser la vitesse de la très grande majorité des sites web, et avec un peu plus d’huile de coude, on va encore plus loin, on fait de la micro-optimisation, on parvient à des résultats formidables, et on se sent finalement dans la peau d’un explorateur spatial mettant le pied sur une nouvelle planète. Oui, c’était possible, on l’a fait 🙂

 


Intervenants

Guillaume  Peyronnet.


Quels sont les objectifs que l’on doit viser en terme de temps de chargement ?

Plus concrètement, tous les sites devraient avoir un objectif de temps de chargement quantifiable :

  • au plus, 1.5 secondes de délai de chargement avant de permettre à l’utilisateur d’interagir sur la page consultée (ou de faire penser à l’utilisateur que tout est déjà chargé).
  • au plus 250 millisecondes de délai avant que le serveur ne commence à répondre à une requête.

Et c’est généralement possible d’atteindre de tels chiffres, voire mieux, si l’on sait comment combiner les choses, adapter, optimiser. C’est tout l’enjeu de cette formation "Améliorer sa vitesse de chargement" : aider à bâtir un web plus rapide, sans oublier que tout n’est pas qu’œuvre de bonté. On veut de la rapidité car on veut vendre plus, faire consulter davantage de pages, faire des économies, et finalement gagner plus.

 

Ils ont amélioré les performances de leur site web, et ça a marché !

Les études de cas montrant que la vitesse est un critère important de conversion sont nombreuses (par conversion, on entend : des ventes plus nombreuses, des paniers plus conséquents, des pages vues plus nombreuses, etc. C’est à dire la conversion au sens large) :

  • Kyle Rush, ex responsable du développement front-end du site de campagne de Barrack Obama en 2011, parvient à diminuer le temps de chargement du site de campagne de 60%… et obtient ainsi 14% de dons supplémentaires, soit 34 millions de revenus. (cf. blog de Kyle Rush)
  • Intuit améliore lourdement la vitesse de son site web, passant d’un temps de chargement de 15 à 2 secondes, gagnant entre  1% et 3% de conversion pour chaque seconde gagnée. (cf. La présentation d’Intuit à la Velocity Conf 2013)

Améliorer la vitesse des pages d’un site web est donc une problématique essentielle pour tous ceux qui vendent sur internet, qui recherchent de nouveaux prospects, qui ont besoin de faire afficher de nombreuses pages, etc.

C’est aussi un point important pour le référencement des sites web, car cela permet d’éviter le gaspillage de quota de crawl (donc si vous avez un site web avec beaucoup de pages, vous savez ce que vous devez faire !) et est, d’après Google en 2014 (cf. le blog Google), un critère de positionnement. Dans les faits, ce que Google appelle la vitesse fait surtout mention au Time To First Byte (cf. l’étude de Zoompf chez Moz), mais cela reste important.

 

Que trouve-t-on dans la formation "Améliorer sa vitesse de chargement" des Frères Peyronnet ?

La formation "Améliorer sa vitesse de chargement" est une formation orientée « mise en production » : il s’agit de donner les bonnes pratiques, expliquer comment optimiser, quels choix de technologie et de développement déployer, de façon à permettre à tous les participants de repartir en ayant à l’esprit des choses concrètes à appliquer sur leurs sites pour améliorer leurs performances.

Les notions abordées dans la  formation "Améliorer sa vitesse de chargement" :

  1. Pourquoi mesurer la vitesse d’un site ?
    Introduction en douceur à l’univers de la performance web. La performance qui convertit, la performance qui aide le référencement web.
  2. Comment mesurer la vitesse d’un site web ?
    Utiliser des services tiers (WebPageTest, Google PageSpeed Insight, etc.), des outils du navigateur (plugins), phantomJS, le monitoring des utilisateurs réels (RUM).
    Lire et comprendre une cascade de performance.
  3. Où ça peut bloquer, pourquoi ça bloque, que faire !
    Décorticage des différents points de blocages pour la vitesse (front end et back-end) et… comment les résoudre !
    (les bonne pratiques issues de Google Page Speed Insight, mais aussi d’autres points de blocages plus méconnus)
    Comment optimiser correctement des images pour le web ?
    Le lazyload appliqué à une page, les CDNs et les « pseudos-CDN ».
  4. Aller plus loin !
    Mettre en place et utiliser un cache statique. Optimiser Apache et MySQL pour la vitesse. Utiliser des solutions alternatives : MariaDB, Nginx, Varnish (reverse proxy), NoSQL.
    Wordpress et la performance web (les bons plugins et les bonnes pratiques).
    Le https et la performance web.

A quel public la formation s’adresse-t-elle ?

Le participant idéal sait construire des pages en html. Il possède idéalement des notions de php. Il a été déjà confronté à la problématique d’hébergement d’un site web. Il connait éventuellement quelques ficelles de gestion d’un serveur dédié sous linux (debian / ubuntu par exemple). S’il valide toutes ses conditions, il saura tirer profit complètement de la formation, et sera à même de les appliquer par lui-même.
S’il n’a pas encore été déjà exposé à toutes ces problématiques, mais que certaines d’entre elles sont importantes pour lui, il en tirera malgré tout un bénéfice notable et, nous l’espérons, l’envie d’aller plus loin. Quitte à faire appliquer certaines optimisations en faisant appel à un tiers.

Dans tous les cas, la formation étant très orientée « mise en œuvre », le participant idéal a une folle envie de passer à l’action et d’améliorer la vitesse de chargement de ses pages, par tous les moyens possibles !

Vous êtes intéressés par cette formation ? N'hésitez pas à nous contacter en direct pour que nous planifions de prochaines sessions.