Interview de Hervé d’Infiniclick

Interview de Hervé d’Infiniclick

Aujourd'hui Hervé d'Infini'click a sorti la nouvelle version du portail "accélérateur de recherche" Infinisearch. J'ai donc bondi sur l'occasion pour l'interviewer, ce qu'il a accepté avec sa gentillesse habituelle (oui, Hervé est toujours gentil avec moi, bande de jaloux !).

Mais passons au vif du sujet.

Salut Hervé, et merci d'avoir gentiment accepté de répondre à mes questions. Alors on n'échappe pas à la première : peux tu te présenter rapidement ?

Bonjour Sylvain et merci pour ta proposition. Je vais me présenter rapidement, je pense que dans le milieu du SEO, on commence à me connaître.

Je suis le fondateur de la société Infini'click qui propose des prestations de création de sites Internet depuis 2005. Depuis environ 3 ans, je me suis lancé dans le référencement. J'avoue que c'est le code qui me fait kiffer plus que le linking.

La grosse news, c'est la sortie du nouveau infinisearch. Nouveau graphisme, nouvelles fonctionnalités ? Qu'est-ce qui change, et pourquoi ça change ?

Comme tu as pu le lire sur mon article de ce matin, les modifications sont nombreuses. En premier lieu l'aspect visuel qui donne au site un côté journalisme dont j'avais envie depuis plusieurs mois. Je trouve que la plupart des annuaires manquent d'originalité et proposent plus ou moins tous la même chose.

Infinisearch ne peut pas innover beaucoup par rapport à la concurrence du point de vue des fonctionnalités. Alors j'essaye de le rendre agréable pour les visiteurs et utile pour les référenceurs.

Ensuite la plupart des améliorations sont sous le capot avec l'implémentation du javascript pour permettre des effets comme l'infini scroll que je trouve agréable d'un point de vue utilisateur.

Le plus gros chantier a été le traitement des vignettes issues d'Apercite. Le système récupère les images, s'occupe du redimensionnement et du dépôt sur le serveur pour les avoir en cache plutôt que de faire un appel distant à chaque visite. La mise à jour des vignettes est effectuée tous les 7 jours et les robots sont exclus. Pour info, le bot de Google visite entre 2300 et 2800 pages par jour sur Infinisearch donc le besoin d'un affichage fluide s'imposait.

L'autre partie intéressante d'un point de vue du code est le traitement des redirections automatisée des pages. Tout est géré en base de données. Cela permet un gain de temps appréciable si tu mets les bonnes conditions pour ne pas faire d'appels inutiles à la base.

Enfin, le dernier point qui m'a éclaté, c'est la mise en page de mes pages d'erreur 403, 404 et 410. J'en ai profité pour y placer un message commercial. Autant utiliser ces pages perdues.

Pour la petite info, j'ai beaucoup échangé avec Guillaume (note de Sylvain pour ceux qui vivent dans une cave : c'est un des tauliers de peyronnet.eu). Nous avons pas mal d'idées en commun et notre conception du développement web et du SEO est très proche. Ca m'a permis de développer quelques petits trucs auxquels je n'avais pas pensé.

En revanche, le modèle économique reste le même ?

Il n'y a pas de changement sur le fond. Seule la forme est différente avec trois offres :

  • Le Pack Unique qui permet des soumissions ponctuelles
  • Le Pack Rédac pour les personnes qui souhaitent que je rédige leur texte
  • Le Pack Agence pour les sociétés qui ont de gros besoins

Une autre de tes nouveautés que je trouve très bien, c'est InfiniCMS. Cela parait être le truc idéal pour ceux qui ne sont pas développeurs, et qui ont des moyens et du temps limités concernant les opérations sur le web. Tu peux nous en dire plus ?

Au départ, ce script devait uniquement servir pour mon réseau privé. Puis de fil en aiguille, l'idée de le commercialiser a germé dans mon esprit. J'ai donc revu le code en profondeur pour le rendre pratique pour n'importe quel novice. C'est important d'avoir ce paramètre en tête.

InfiniCMS est destiné aux artisans, auto-entrepreneurs et autres créateurs d'entreprise qui n'ont pas le budget nécessaire pour faire créer un site sur mesure. Pour autant, ce n'est pas une offre au rabais malgré son prix attractif. Il n'a rien à envier à un WP ou un Joomla quand tu l'as testé dans toutes ses largeurs.

Les premiers clients sont très satisfaits du service. C'est le principal à mes yeux. Il ne me reste qu'à être plus agressif sur le webmarketing. Mais c'est un domaine que je ne maîtrise pas. Comme le dit Laurent Bourrelly, cela ne s'improvise pas donc j'envisage la possibilité de sous-traiter cette partie.

On parle beaucoup de la crise, et du fait qu'elle touche pas mal le milieu SEO, avec en plus une offensive par nos amis de Mountain View. Tu crois en une crise économique ou existentielle pour le milieu SEO ?

En état de crise, le premier budget qui est coupé par les entreprises est celui de la communication. Les décideurs tentent de conserver une trésorerie saine. A mon avis, ce n'est pas la solution mais c'est un fait évident.

Pour nos amis de Mountain View, c'est plutôt de la propagande non ? Alors bien sûr Google fait des exemples pour la forme mais il ne peut se passer des liens. Et tant que les liens seront au coeur de son algo, on a le temps de voir venir. En tout cas, je ne m'inquiète pas, je m'adapte, point.

La crise touche-t-elle le SEO, ou tout du moins les référenceurs ? Personnellement, je ne la ressens pas sur ce domaine là. Bien au contraire. C'est davantage sur la création de sites que j'ai une demande nettement moins forte. Et c'est pourtant là que je pense être le plus performant, tu parles d'un paradoxe.

Pour en revenir au SEO, j'ai changé mon fusil d'épaule. L'expérience aidant, je vends mes prestations beaucoup plus cher que par le passé. Je préfère avoir moins de clients mais pouvoir consacrer plus de temps sur chaque projet. Si tu passes 1h/1h30 sur un projet par jour, la facture est obligatoirement conséquente chaque mois. Il n'y a pas de recette miracle.

Après c'est à chacun de s'adapter. Je l'ai fait en proposant un service de rédaction. Cela a été possible car je possède un réseau privé de sites qui commence à être important (entre 60 et 70 à ce jour) et il est loin de voir le bout. Donc je m'adapte au fait que je vende moins de création de sites en ce moment. Mais ça reviendra, je ne me fais pas de soucis. J'ai quand même 2/3 projets de sites clients dont les devis sont signés, je ne suis pas à la rue non plus.

Finalement, est-ce que cette crise ne va pas permettre un apurement du milieu SEO ?

Très bonne question à laquelle je réponds Joker ! Plus sérieusement, on voit tellement de trucs bizarres sur Internet que je n'ai pas d'idée précise sur le sujet.

Dans le fond j'aimerais qu'il y ait une sorte d'écrémage parce que des tocards j'en vois en passer un paquet sur mes annuaires. Mais bon, je n'y crois pas. Il suffit de prendre exemple sur la mauvaise herbe. Tu peux utiliser tous les produits chimiques du monde qui te tueraient un homme en 30 secondes, elle repousse toujours.

C'est aussi le marché français qui veut ça. Tout le monde veut le meilleur au moindre de coût. Malheureusement c'est souvent incompatible (pas toujours).

Bon, question délicate quand quelqu'un vient de finir un gros truc, mais as tu d'autres projets pour les prochains mois ?

J'en ai toujours ! Pour commencer j'aimerais revoir la charte graphique de mon site Infini'click. Il y a du boulot parce qu'il y a 4 sites derrières (le site de l'agence, l'espace client, le service de rédaction et le blog).

Le truc étonnant c'est que cela fait 3 ans que j'ai la même sur mon site principal. Autant dire une éternité à mes yeux en comparaison avec Infinisearch qui vient de sortir dans sa 7ème version en 3 ans.

Sinon, deux autres projets sont dans les cartons : la version multilingue d'InfiniCMS car j'ai eu 4/5 demandes en ce sens et continuer de monter mon réseau. Tout ça c'est en plus de mon travail quotidien qui m'occupe déjà beaucoup.

Je suis aussi en train de développer un site pour Laurent Bourrelly. Je n'en dis pas plus, il s'en chargera lui-même le moment venu.

Merci, et quel teasing sur cette dernière phrase !

Voilà, vous savez tout, maintenant tout se passe dans les commentaires, et avec courtoisie, as usual.